Comment organiser son bullet journal?
Outils

Comment organiser son bullet journal?

Comment organiser son bullet journal?

Se pencher sur la question des outils n’est pas le plus important. Je le répète souvent mais les outils ne remplaceront JAMAIS les principes d’organisation que vous devez trouver et appliquer rigoureusement pour être efficace.

Cependant, une fois les principes trouvés, il est temps de trouver vos outils !

Je recommande deux types d’outils

  1. Un outil “vide cerveau” qui permet de délester son cerveau de toutes les choses que nous devons faire et de toutes les idées que nous pouvons avoir,
  2. Un outil d’organisation pour trier nos tâches, se fixer nos objectifs et passer à l’action.

Comme outils “vide cerveau”, j’utilise

  • Trello
  • Et un carnet à idées

Et comme outils d’organisation, j’utilise:

  • Google agenda
  • Et un bullet journal.

Après un premier article où je vous donnais 10 raisons d’utiliser un bullet journal, place au deuxième article où je vais vous expliquer concrètement comment j’utilise cet outil pour m’organiser et organiser mon business.

Cette organisation m’est propre ! Inspirez-vous, piochez des idées mais si le bullet journal ne vous correspond pas, alors ce n’est pas grave, il existe des tas et des tas d’autres outils. Avez-vous d’ailleurs déjà pensé au Journal M3?

Comment j'organise mon bullet journal d'entrepreneure?

Comment j’organise mon bullet journal d’entrepreneure?

 

Partie 1 : Mes objectifs annuels

Mon bullet journal commence en Janvier avec mes objectifs annuels, que je décompose grâce à Laura Besson en 3 catégories:

  1. Mon objectif de chiffre d’affaires
  2. Mes objectifs stratégiques (2 ou 3)
  3. Mes objectifs de visibilité (3 ou 4)

Mon objectif de CA

Grâce à mon bilan de l’année passée, j’établis mon objectif de CA pour ma nouvelle année d’exercice en prévoyant toujours une augmentation (personne ne veut stagner ou régresser n’est-ce-pas?). Je ne détaillerai pas ici mais je passe tous mes objectifs au filtre de la méthode SMART (pour connaître ma manière de fonctionner, c’est juste ici).

Exemple:

En 2019, 56 000 euros environ de CA pour moi. En 2020, je pars sur un objectif de 70 000 euros de CA au 31 décembre 2020.

Mes objectifs stratégiques

Rien ne sert d’être trop gourmande sur vos objectifs stratégiques. Soyez réalistes, soyez réfléchie et choisissez quelques objectifs que vous allez fixer cette année pour faire progresser votre business.

Exemple:

  • Refaire votre site internet
  • Investir dans un logiciel
  • Devenir organisme de formation et datadocké
  • Lancer une nouvelle offre
  • Embaucher
  • ETC…

Mes objectifs de visibilité

Ici, nous parlons des objectifs qui vont vous permettre d’accroitre votre visibilité. L’objectif n’est pas de devenir célèbre mais bien de toucher le plus de clients cibles et que votre nom, votre marque soit connu et reconnu.

Exemples:

  • Le trafic de votre site internet
  • Le nombre de j’aime sur votre page facebook
  • Le nombre d’abonnés instagram
  • Le nombre de soirées réseau
  • Le nombre d’interview donnés
  • etc…

Partie 2: Mes objectifs trimestriels

Une fois mes objectifs annuels fixés, je les décompose en sous-objectifs et les répartit sur les 4 trimestres de l’année.

Exemple 1: 

Pour mon objectif de CA de 70 000 euros, je vais devoir réaliser 17 500 euros de CA sur le trimestre 1, 2, 3 et 4. Si vous savez par exemple que vous avez toujours un creux d’activité en Juillet/Août, vous pouvez aussi faire une répartition de CA inégalitaire.

Exemple 2:

Pour un objectif stratégique “Refaire mon site internet”:

Semestre 1 : Trouver mon prestataire

Semestre 2: Rédiger l’intégralité des textes

Semestre 3: Ajustements du site

Semestre 4: Mise en ligne du site

Evidemment, ce n’est qu’un exemple! Un site internet peut être refait en moins d’un an 🙂

Partie 3: Mes objectifs mensuels

Même opération que celle d’avant. Je décompose cette fois mes sous-objectifs en tâches de moins d’une heure et les répartit sur les 3 mois composant le trimestre. Ce fonctionnement en entonnoir me permet:

  1. D’avancer vers mes objectifs annuels, en faisant des petits pas et donc sans m’en rendre réellement compte,
  2. De rendre l’objectif moins insurmontable
  3. De ne pas y consacrer trop de temps (je sais que je consacre 1h par semaine minimum à avancer vers mes objectifs annuels).

Partie 4: Mon tracker mensuel

Chaque mois, j’établis également un tracker mensuel. Il m’arrive de distinguer mes trackers pro et mes trackers perso. Je m’explique!  Un tracker permet de suivre des actions pour créer des habitudes ou pour suivre l’atteinte de nos objectifs.

Exemple de suivi d’un tracker pro:

  • Répondre aux commentaires sur les réseaux sociaux
  • Travailler sur mon objectif prioritaire de la semaine
  • Stories sur Instagram

Exemple de suivi dans un tracker perso:

  • Le sport
  • L’hydratation
  • Se lever à 6h

Ces trackers me permettent de réaliser un VRAI suivi et de réaliser mes bilans plus facilement.

Partie 5: Mes objectifs hebdomadaires

Après mes objectifs mensuels, place aux objectifs hebdomadaire qui résultent encore une fois de ma décomposition de mes objectifs mensuels mais aussi de mes tâches plus courantes. C’est à compter de ce niveau que je vais instaurer des tâches liés à mes missions (qui relève de ma vision court terme).

Exemple: Je vais mettre à la fois ma ou mes tâches qui vont me faire avancer vers mon objectif “devenir organisme de formation” (comme déposer mon dossier à la DIRECCTE) mais également mes actions prioritaires de la semaine tels que “faire ma compta”, “rédiger un article de blog”, ou “réaliser la mission X de mon client bidule”.

Partie 6: Mes TO DO LIST quotidienne

Place maintenant au quotidien. Que vais-je bien pouvoir faire aujourd’hui? Grâce à mes objectifs de la semaine, je vais pouvoir réaliser ma TO DO quotidienne et me fixer mes 3A (mes 3 actions prioritaires de la journée). Mes 3A sont réalisées généralement le matin, au moment où j’ai mon pic d’énergie. Ces 3A doivent être réalisées coûte que coûte et je ne peux pas aller me coucher sans les avoir réalisé (vous voyez l’idée?). En effet, dans nos journées, nous avons plusieurs tâches de nature différente à réaliser. C’est ici la loi de Pareto que j’applique, quels sont les 20% de mes tâches qui vont m’apporter 80% de mes résultats?

Une fois ma TO DO quotidienne, comme vous le savez hop je passe au TIME BLOCKING !

Partie 7: Mes bilans

A la fin de chaque période d’objectifs, c’est à dire à la fin de chaque semaine, de chaque mois et de chaque trimestre, je fais un petit bilan. Pas besoin de s’éterniser autant qu’un bilan annuel mais avoir des objectifs intermédiaires permet justement de réajuster et de voir si tout est bien sur les rails.

Dans ces bilans, je me demande donc:

  • Ce qui a marché
  • Ce qui n’a pas marché
  • Les leçons apprises
  • Si mes objectifs sont toujours d’actualité
  • Si j’avance toujours vers mes objectifs
  • Mes obstacles de la période
  • Si mon organisation a été au service de mon bien être personnel et de mes objectifs annuels
  • Etc…

Partie 8: Gratitude et affirmations

Je laisse toujours une place dans mon bullet journal pour ma gratitude et mes affirmations. C’est important pour moi pour rester positive et me désembuer le cerveau de toutes les pensées parasites.

J’écris donc généralement les phrases suivantes chaque matin (elles peuvent varier):

  1. Qu’est ce qui rendrait ma journée super?
  2. 3 affirmations sous format “Je suis….” (exemple: J’ai confiance en moi, je suis sereine etc…).

Puis chaque soir:

  1. 3 choses positives du jour
  2. Comment aurais-je pu améliorer ma journée?

J’espère que cet article vous aura plu, je vous souhaite une excellente journée ! ♥

Pour rejoindre un groupe d’entrepreneures motivées à la recherche de solutions d’organisation, c’est juste ici !

Pour plus de contenus et de vidéos, abonne-toi à mon compte instagram! 

 

Tu souhaites partager l'article?
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

13 Comments

  • Reply
    Nico
    22 juin 2020 at 9 h 37 min

    Ca a l’air très interressant le bullet journal, je vais me renseigner un peu plus la dessus.

  • Reply
    François-Xavier
    22 juin 2020 at 10 h 08 min

    Merci Amélie pour cet article très intéressant ! La décomposition en petites actions permet effectivement d’avancer sereinement et constamment vers nos objectifs. J’utilise déjà une partie de ces méthodes mais je vais désormais compléter avec le reste, notamment la partie “Bilans”. Pour ma part j’utilise un outil très utile et gratuit pour suivre le temps des différentes tâches : Toggl (à tester si vous ne le connaissez pas).

  • Reply
    Anne-Angélique
    22 juin 2020 at 10 h 41 min

    Article vraiment très intéressant ! J’utilise le bullet journal depuis quelques années déjà, mais quasi exclusivement pour le perso. De plus, j’y fais un mix agenda/to do qui ne ressemble pas à grand chose au final. En faire un outil plus centré sur le pro me paraît être vraiment plus clair et plus pertinent maintenant. Et ça tombe bien, je suis en train d’apporter quelques petites modifications à mon système d’organisation ! Merci !

  • Reply
    Johanna - Learneuse
    22 juin 2020 at 14 h 42 min

    Hello Amélie,
    Ton article tombe à pic, je viens de commencer mon bullet journal pour gérer mon blog et mon activité de coach en apprentissages. Je peux enfin centraliser mes tâches , mes listes, mes objectifs, jusque- là éparpillés sur des post-its, des carnets ouTrello. Je prends bien en note la distinction que tu fais entre vide-cerveau et outils d’organisation. Merci pour cet article très utile !

  • Reply
    Virgo
    22 juin 2020 at 14 h 44 min

    L’organisation, c’est tout un art ! Merci pour cet article. Est-ce que, du coup, tu utilises un modèle de page que tu remplis tous les jours/semaines/trimestres ou bien est-ce que tu le rédiges de façon libre en fonction des choses que tu veux mettre en place ?

  • Reply
    Aude
    22 juin 2020 at 15 h 11 min

    Merci pour cet article très clair et interessant concernant le découpage de son temps/des taches. J’ai un bullet journal que j’ai un peu laissé de coté. J’ai mal géré le coté “réalisation/dessin” de ce dernier, et n’ai pas gardé une heure pour l’avancer chaque semaine. Et surtout je n’avais pas pensé à une organisation directement à l’année (ou au moins les premières bases, pour ensuite faire le découpage chaque mois,semaines et jours.) Néamoins, je pense en recommancer un bientôt. J’ai essayé trello, mais cela ne me convenait pas vraiment, j’ai besoin d’écrire sur du papier 😉 .

  • Reply
    Gaël
    22 juin 2020 at 17 h 15 min

    Merci Amélie ! Cela demande un certain temps pour fixer ses objectifs annuels et les décliner au trimestre, au mois et à la semaine, mais cela en vaut la peine !
    J’aime beaucoup la partie gratitude et affirmation, je l’ai laissée de côté depuis un moment, et cela me donne envie de la remettre en place, car cela oriente réellement notre cerveau vers le positif 🙂
    De mon côté, je note également mes grands objectifs, pro et perso, sur une feuille qui est affichée sur mon bureau pour me rappeler régulièrement de la direction à suivre.
    Bonne continuation
    Gaël

  • Reply
    Nicolas
    23 juin 2020 at 5 h 48 min

    Merci pour cet article !! Perso je reconnais qu’avec le progrès nous avons plein de nouveaux outils pour améliorer note organisation et notre fonctionnement mais j’avoue avoir énormément de mal à me détacher de mes méthodes habituelles (“archaïques” mais qui ont fait leurs preuves)

  • Reply
    LUCIE COSTIL
    23 juin 2020 at 11 h 20 min

    Belle méthode d’organisation !
    Pour ma part je mets mes objectifs pro et perso sur la même page mais je fais 2 colonnes. Je trouve ça plus simple que d’avoir plusieurs supports. Par contre, je suis moins ambitieuse que toi, j’inscris qu’une réussite par jour 😉
    J’utilise plusieurs couleurs. Je trouve ça plus jolie et plus gaie et je voie facilement ce qui est obligatoire et ce qui peut être déplacé (en retard ou en avance !)
    Belle journée

  • Reply
    Marie-Anne SARS
    23 juin 2020 at 15 h 56 min

    Bonjour, Super Article très détaillé. Je connaissais déjà l’idée de prévoir ses objectifs à l’année puis au trimestre, au mois… Mais je n’avais pas d’idées sur comment le faire grâce à mon bullet journal. Merci pour les trucs et astuces que je vais vite mettre en place! Aurais-tu des photos ou des exemples de mise en page pour tes pages objectifs dans ton bujo? Ça m’intéresse !

  • Reply
    nicolas
    23 juin 2020 at 20 h 15 min

    Merci pour ces conseils! Je plussoie Trello et les to-do lists que j’utilise au quotidien. Votre article est clair et précis!

  • Reply
    Julia
    24 juin 2020 at 10 h 31 min

    J’avoue que l’organisation est la clé. Mais, je trouve que parfois elle peut aussi (personnellement) me freiner dans certains élans de créations. Si tout est structuré, j’ai plus de mal à me “laisser aller”. Par contre, c’est tellement essentiel de “vider notre cerveau” et de pouvoir écrire les tâches importantes.
    Je crois que dès lors que l’on a une activité prenante, s’organiser nous permet de dégager énormément de temps.
    Merci 🙂

  • Reply
    Vivre Heureux
    24 juin 2020 at 12 h 38 min

    Merci pour cet article ! Remettre au goût du jour le bullet journal est une bonne idée.
    L’intérêt est aussi de prendre le temps d’écrire et de penser à ce que l’on va faire.
    Les outils numériques sautent cette étape qui est pourtant très importante. (Savoir si finalement cette tâche est importante ou pas, sachant que si je la recopie tous les jours et ne la fait pas, c’est qu’elle n’est pas si importante que ça…

Leave a Reply

DEVENIR PLUS EFFICACE AVEC DES TO DO LIST? ÇA M'INTÉRESSE!