ITW Laura Besson_bien dans ta boite
INSPIRATION

Interview Laura Besson – Bien dans ta boite

Interview Laura Besson, Bien dans Ta Boite

Laura Besson, je l’ai connu sur Linkedin car elle est très active là bas. Puis je me suis mise à la suivre également sur Instagram, ai rejoint son groupe facebook, et écoute tous ses podcasts (une vrai fan ahaha). Ce que j’aime chez Laura c’est son authenticité et les sujets qu’elle aborde. On parle beaucoup du burn out quand on est salariés, du stress au travail mais on parle très peu du bien être de l’entrepreneur. C’est justement la spécialisation de Laura!

J’ai adoré papoter avec elle pour vous présenter cette interview. On parle stress, organisation, objectifs, bien être, baisse de motivation etc…

Je vous souhaite une très bonne lecture ♥

Bienvenue Laura Besson, peux-tu te présenter?

Interview Laura Besson, entrepreneure

Interview Laura Besson, entrepreneure

Je m’appelle Laura Besson, je suis la fondatrice de « Bien dans ta boite » où j’accompagne les entrepreneurs dans le bien être au travail.  Je propose un site multimédia à mes clients avec du contenu gratuit via mon blog et mon podcast, mais également de l’accompagnement via mes coaching.

On parle beaucoup du bien être des salariés en entreprise mais très peu de celui des entrepreneurs. Quelles sont pour toi les clés pour être bien dans sa boite?

Pour faire simple, je dirais que pour être bien dans sa boite, il y a 4 piliers.

Pilier n°1: Il faut commencer par un bon travail d’introspection (c’est le travail de base):

  • Être au point sur ce que je ne veux pas dans ma vie professionnelle,
  • A contrario, sur ce que je veux,
  • Quelles sont mes valeurs?
  • Mes forces? (De manière délibérée, je ne parle pas de qualité qui a une connotation plus définitive, c’est dû à ma spécialité de psychologie positive).
  • C’est quoi ma projection? Autrement dit mes objectifs.

Pilier n°2: La gestion du stress et de ses émotions.

3ème pilier: L’organisation

Et enfin le 4ème pilier: un équilibre vie pro et vie perso et la lutte contre la solitude pour les entrepreneurs isolés.

Et toi Laura Besson, arrives-tu à t’accorder des temps pour toi dans ta semaine? Comment fais-tu? Tu en fais une priorité dans ton emploi du temps?

Tous les dimanche soir, j’établis mon programme de la semaine.

En premier lieu, je fixe les rendez vous qui ne peuvent pas bouger.

En deuxième lieu, je fixe les temps pour moi. Si tu fixes les temps pour toi en dernier, tu vas finir par prendre ce qu’il reste et parfois il ne restera rien. Dans mon cas, j’ai une partie énorme dans mon travail liée à la production de contenu, il y a donc toujours quelque chose à faire. Si je n’établis pas des règles pour prendre soin de moi, je n’y arriverais pas.

Ensuite, tous mes week-end sont bloqués (c’est une règle de couple).

Il faut se l’imposer et passer la culpabilité du début. Ensuite, c’est un cercle vertueux qui se met en place. Plus je prends du temps pour moi et plus je me sens bien. Il faut trouver l’activité qui nous fait du bien. Pour moi, c’est le sport. Je suis plus efficace le matin donc je cale le sport le matin et je fais du yoga le soir, ça me donne la pêche!

Attention, il faut être souple et apporter de la flexibilité dans son emploi du temps. Il faut se méfier, car on a tendance parfois à se dire que ce n’est pas la priorité mais il faut vite reprendre le cadre. Gardez en tête que mon entreprise c’est moi donc si je ne vais pas bien mon entreprise ne va pas bien!

Ce n’est pas facile car la société valorise les profils actifs! Il est cependant primordial de ne pas être tout le temps dans l’activité et d’apporter d’autres énergies. Être au repos, c’est une énergie. Se reposer est important notamment pour la créativité, le flux mental et la prise de recul. Ça l’est bien sûr pour votre santé !

Comment gérer les baisses de motivation liées à l’entrepreneuriat?

Il faut accepter que ça arrive (acceptation émotionnelle). Quand on est entrepreneur, on est souvent dynamique. La dynamique peut s’accompagner de l’impatience. Si cela ne marche pas, il faut se remettre en question et pour cela, apprendre à ralentir l’activité.

Accepter que je suis en colère et fatigué car j’ai le droit ! L’essentiel est de ne pas se focaliser dessus. Il ne faut pas les nier, il faut leur donner la place d’exister. En revanche, je ne dois pas regarder uniquement le problème, sous peine de le cristalliser et de me sentir bloqué.

Lâchez prise ! Pour réussir dans son activité, il faut savoir être patient! Je sais que cela est contraire à l’image de l’entrepreneur déterminé mais on ne peut pas être au top tout le temps, c’est totalement illusoire. Laissons-nous le temps de digérer pour continuer d’avancer!

Des pistes pour gérer son stress?

Premier conseil: avoir une bonne hygiène de vie, cela va de soi.

    • Avoir une alimentation adaptée à ses besoins. Par exemple, de mon côté, je vais favoriser une alimentation qui ne rajoute pas d’inflammation. N’oubliez pas que notre alimentation est très liée à l’humeur et à nos émotions.
    • Le sommeil: ni trop peu ni trop. Essayez de dormir la quantité qui vous convient et de garder un rythme régulier
    • Pratiquer une activité physique, ne serait-ce que pour des raisons biologiques, mais également parce que cela génère de l’endorphine. Il faut donc développer des activités qui nous font du bien
    • Limiter l’alcool et le tabac et les conseils d’hygiène de vie que nous connaissons tous.

Deuxième conseil: Faire un travail sur ses croyances car le stress peut venir de là !

Exemple: « J’ai la croyance qu’il faut travailler dur pour réussir! » Cette croyance entraine la notion de souffrance. Elle va donc générer du stress et peut donc, à terme, entraîner un burn-out.

Troisième conseil: Travailler son mental (la gestion de ses pensées). Il faut apprendre à réguler ses pensées. En effet, nos pensées ne sont que des pensées. Cela n’est pas normal que le mental vienne nous perturber. La clé c’est l’acceptation émotionnelle et la pleine conscience (revenir au présent et à la réalité). N’oublions pas que ce sont les pensées qui génèrent les émotions.

À quoi ressemble ton quotidien d’entrepreneure?

Alors déjà comme je le disais précédemment, je ne bosse pas le week-end donc je bosse uniquement du lundi au vendredi.

Je commence à travailler généralement entre 8h et 9h et je fais ma pause déjeuner vers 12h/12h30. Je me prends environ 1heure de pause. J’enchaîne ma journée jusqu’en 18H et je termine par une activité qui me fait du bien: du yoga ou autre chose.

Le soir, je ne travaille pas. J’ai des amis qui ne sont pas entrepreneurs donc j’essaye de me caler sur eux pour ne pas me désociabiliser. Ça m’aide!

J’essaye d’être la plus flexible possible et de ne pas me fixer des règles immuables! Je viens d’une famille d’entrepreneurs donc je suis habituée aux imprévus.

En revanche, je ne me fixe pas de coaching le lundi matin et je ne me fixe aucun rendez-vous le vendredi après-midi car c’est un temps dédié au community management. Dans mes projets, j’aimerais garder mes vendredis après-midi pour moi et passer le community management le vendredi matin. C’est important de trouver du temps pour soi, pour son couple, ses passions et pour sa famille.

Comment gères-tu ton ton emploi du temps?

Je fais mon planning le dimanche soir. C’est une tâche qui me dé-stress car le fait de coucher sur papier permet de dédramatiser sa semaine à venir.

Je travaille avec blocage de créneaux. Exemple: 2h de podcast et 1h d’écriture d’article.

Si j’ai des coaching tous les jours, je me place également un créneau de compte rendu de coaching.

Dans ma semaine, je garde toujours 1/2 journée pour traiter les imprévus et les urgences de la semaine. Et enfin, je garde des créneaux d’une heure, 3 à 4 fois par semaine pour les petites tâches.

Mes conseils en matière d’organisation:

    • Anticiper,
    • Bloquer des créneaux,
    • Faire un planning réaliste,
    • Pas d’agenda surchargé car cela ne fonctionne pas sur la durée,
    • Adapter son emploi du temps à sa vie et à son organisation.

Quels sont les outils que tu utilises pour t’organiser?

Les outils que j’utilise sont les suivants:

  • Mon agenda papier qui est mon outil indispensable pour mes « TO DO » et pour établir mon programme de la semaine,
  • Ensuite, j’utilise Trello pour le suivi des projets sur l’année,
  • J’ai un carnet à développement d’idées,
  • Et un carnet à idées,
  • Je fais mon planning éditorial sur Google Sheets et j’utilise beaucoup les codes couleur,
  • J’utilise des outils de programmation pour les réseaux sociaux type Buffer pour Linkedin et Tailwind pour Pinterest
  • Et enfin, Mailchimp pour envoyer mes Newsletters.

Des conseils pour atteindre ses objectifs?

Personnellement je me fixe des objectifs annuels, semestriels et mensuels.

Une fois mes objectifs divisés, je les classe en 3 catégories:

  1. Mon Chiffre d’affaires global et mon CA pour mes coaching et programmes en ligne
  2. Mes objectifs stratégiques: : emailing, téléchargement ebook, réseaux sociaux, trafic site internet etc…
  3. Et enfin, mes objectifs de notoriété: nombre de conférences, nombre d’interviews à réaliser etc…

Pour me fixer mes objectifs, j’utilise la méthode SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporel) auquel j’ajoute PC (positive et comportementale).

Positive: Je n’utilise pas la négation car le cerveau ne la comprend pas. De plus, en formulant ce qu’on ne veut pas, on ne dit rien ce que l’on veut à la place. Exemple: Je ne dis pas « je ne veux pas descendre en dessous de X euros de CA » mais « Je veux atteindre X euros de CA ».

Comportementale: Je ne me fixe pas d’objectif intrinsèque. Exemple: « Je veux me sentir plus légitime » est une notion difficile à évaluer. Je me place donc sur le terrain de « Qu’est ce que je vais faire pour être plus légitime » et je me fixe l’objectif suivant « Assister à un atelier sur la prise de parole en public », par exemple.

Où peut-on te retrouver Laura Besson?

Tout est dispo sur mon site internet biendanstaboite.fr 🙂 C’est un écosystème complet pour les (futurs) entrepreneurs en quête de bien-être. On retrouve tout dessus !
Merci à toi Laura♥

J’espère que l’interview de Laura Besson vous aura plu. Pour lire les autres interview, c’est par ici:

Tu souhaites partager l'article?
  •  
  • 12
  •  
  •  
  • 12
  •  

You Might Also Like...

7 Comments

  • Reply
    Bénédicte
    21 avril 2020 at 8 h 36 min

    Merci pour cet article pratique et clair. J’ai noté quelques astuces. Que veut dire “community management”?

  • Reply
    Nathalie
    21 avril 2020 at 8 h 48 min

    De super conseils, clairs et posés. Très inspirant. Merci pour cette interview !

  • Reply
    Valentine
    21 avril 2020 at 9 h 34 min

    Tout à fait d’accord d’établir comme prioritaire les temps pour soi. On finit sinon par disjoncter…

  • Reply
    Gabriel Tricottet
    21 avril 2020 at 10 h 15 min

    Bonjour Pierre,
    Merci pour ton article, pour cet interviews ou j’ai pu apprendre des conseils d’organisation pour mon blog et puis la gestion du manque de motivation, qui à mon sens est aussi un moment où l’on donne moins d’énergie et donc permet de faire des petites pauses involontaires certes, mais quand on en a conscience, on s’octroie plus de pauses volontairement.
    Quant penses-tu?

  • Reply
    Nicolas
    21 avril 2020 at 13 h 09 min

    Merci pour cet interview ! Qui ne rêve pas de pouvoir faire de même avec un référence dans son domaine ?! Perso j’ai quelques noms en tête mais ne sais pas trop comment les aborder…

  • Reply
    Marie - japprendsaetremaman.com
    22 avril 2020 at 8 h 25 min

    J’adore le conseil de planifier sa semaine le dimanche soir 🙂

  • Reply
    Carole
    22 avril 2020 at 9 h 54 min

    Complètement d’accord sur le fait que la QVT s’intéresse peu aux entrepreneurs et que dire des entrepreneurs du web qui sont cachés chez eux ou dans les coworkings !
    J’ai lu récemment un hors-série de Socialter sur le sujet. Passionnant !
    Merci

Leave a Reply

DEVENIR PLUS EFFICACE AVEC DES TO DO LIST? ÇA M'INTÉRESSE!